L’homo numericus dans un colloque en juin

Le 24 juin 2014 se tiendra à Lyon la nouvelle édition des Rencontres Doctoriales EPIC. De quoi s’agit- il ? EPIC est le nom d’une école doctorale lyonnaise, qui gère 7 doctorats :

  • sciences de l’éducation,
  • sciences de l’information et de la communication,
  • psychologie,
  • histoire, philosophie et épistémologie des sciences, des techniques et des technologies,
  • didactiques des disciplines scientifiques et techniques : mathématiques, sciences de la matière et de la vie,
  • économie de la science,
  • STAPS.

Tous les ans les doctorants membres de l’EPIC sont appelés à communiquer lors d’un colloque organisé par et pour eux.

De cette façon, ils peuvent d’une part faire l’apprentissage de la réponse à un appel à communication, puis de la rédaction d’un article ou de la réalisation d’un poster, et enfin de la communication proprement dite durant un colloque, et d’autre part apprendre à organiser un colloque, rédiger l’argumentaire, sélectionner les propositions, etc.

Le comité d’organisation se renouvelle tous les ans, ce qui permet à chacun de s’essayer à l’une et à l’autre des facettes de ces rencontres.

Un autre point particulièrement intéressant est la publication ensuite de l’article correspondant à cette communication dans la revue éditée par l’EPIC : Inter Pares.

Revue numérique de sciences humaines et sociales pluridisciplinaire, Inter Pares privilégie les axes centraux de l’école doctorale, Education, Psychologie, Information et Communication (EPIC) tout en restant ouverte aux autres sciences sociales qui composent l’école.

L’objet cette année des rencontres doctoriales est donc la place de l’homo numericus dans la société et dans le contexte de l’économie dite numérique, voyez cette belle affiche :

Rencontres Doctoriales EPIC 2014 – Homo Numericus : économie, politique et société

 

1 réflexion sur « L’homo numericus dans un colloque en juin »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.