Archives pour la catégorie printemps

Juvénile

Vous souvenez-vous de ma rencontre avec une famille Hibou ?

Nous avons eu la chance des les revoir, quelques semaines plus tard, toujours à la tombée de la nuit.
Enfin… pas toute la famille, seulement les ados.
Les grincements étaient stridents, très proches, alors nous avons à nouveau cherché et voici ce que nous avons trouvé, dans un cerisier :

Hibou

Il y avait décidément beaucoup trop de bruit pour qu’il ne provienne que de ces deux-là, mais nous n’arrivions pas à distinguer d’autres formes.

La première fois que nous les avions entendus, nous pensions qu’il y en avait trois.
Les yeux écarquillés nous cherchions le troisième quand soudain, l’un d’eux a quitté le cerisier pour se percher complètement à découvert :

Hibou

Un second l’a rejoint quelques secondes plus tard :

Hibou

Puis un troisième, puis un quatrième… Cinq petits hiboux au total sont venus s’aligner sur ce grillage, les uns après les autres.
Puis d’un coup, comme répondant à un signal silencieux, ils sont repartis très vite, l’un après l’autre, pour leur chasse nocture.

Le lendemain, dans la journée, nous les avons recherchés dans les cerisiers…
Et nous les avons retrouvés :

Hibou


Hibou


Hibou


Hibou

Ils n’étaient pas très farouches et se sont volontiers laissés prendre en photos, ils bougent beaucoup, contrairement aux adultes, ce qui leur donne un air de clowns :

Hibou

Suivez le lien pour voir l’album complet de cette rencontre avec la famille Hibou.

Dans la famille Hibou, je demande…

J’ai rencontré une famille Hibou…

Nous étions colocataires, humains dans la maison et oiseaux dans les arbres du jardin.
Des voisins tranquilles la journée, qui commençaient à s’agiter vers 21h, lorsque les autres oiseaux se taisent, les uns après les autres.
Le soleil se couche paresseusement, une petite brise se lève, les dernières pies conversent. Doucement, on entend « hou.. ».
Le clair-obscur ne permet pas de distinguer correctement et ce n’est qu’après plusieurs soirs que nous l’avons vu :

Hibou

D’après Oiseaux.net, qui est une mine d’information, je pense qu’il s’agit d’un hibou moyen duc, mais je n’en suis pas certaine. Si un spécialiste passe par ici, qu’il n’hésite pas à confirmer ou corriger.

Hibou

Tous les soirs, invariablement, il allait du poirier au pommier, puis du pommier au sapin qui nous faisait face, durant à peu près une demi-heure. Ensuite, il allait se poster au sommet du plus haut sapin du jardin :

Hibou

En plus des « hou.. », qui n’avaient pas tous le même son, on entendait des sorte de grincements, comme des vieilles balançoires rouillées.
Et puis, d’un seul coup, on a vu ça :

Hibou

Impressionnant : deux hibous adultes, l’un apportant à l’autre des petits rongeurs (on distinguait la queue pendante).
Alors, on a compris. Si nos oreilles sont bonnes, il y avait 3 petits.
A force d’écarquiller les yeux dans la journée, on a finit par distinguer, bien caché dans les branches, l’un des adultes :

Hibou

Mais aussi les petits, encore mieux cachés :

Hibou


Hibou

Allez, une petite dernière pour la route :

Hibou

Suivez le lien pour voir l’album complet de cette rencontre avec la famille Hibou.