Crème glacée

T’aimes, quand ça te ravage ?
Fascinante, la lame qui te torture ?
Explique-moi : pourquoi tu perdures ?
Tu le sais, que cette crème est glacée
Elle ne s’en est pas cachée
Elle te l’a dit : tu n’as pas la clé
Tu ne l’auras jamais en crème brulée
Pourtant tu peux, te protéger…
T’en as une belle, d’armure !
Tu excelles dans la fuite, le sur-blindage
Alors quoi, c’est la douleur ?
T’en débordes déjà, t’es pas gavé ?
C’est la curiosité ?
Connaître ton point de rupture…
A chaque fois, tu veux quand même t’en approcher
C’est une crème, mais pour toi elle est glacée
Tu ne l’auras jamais en crème brulée
Pas de chaleur
Aucune douceur
Seul le poignard qui te massacre
Après quelques minutes volées
Tu te maudis, tu t’es berné
T’as beau le savoir, exténué
Tu préfères le simulacre
L’illusion…
D’une crème glacée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.