Bibliothèque du siècle dernier… lointaine contrée…

Allez, un petit voyage pour bien commencer la journée :

« LYON, préfecture du département du Rhône et chef-lieu de la 8e région militaire, siège d’un archevêché dont le titulaire porte le titre de « primat des Gaules », d’une cour d’appel et d’une université renommée, cité industrielle considérable, célèbre surtout par ses soieries, est une grande et belle ville de 460.748 hab., la 3e de France après Marseille (636.264 hab.) […]

de l’O. à l’E., et dans l’ordre où la ville s’est développée :

  1. L’ancienne ville romaine et médiévale […]. Le quartier Saint-Jean […] est presque entièrement composé de maisons des XVe, XVIe et XVIIe s. : la colline est peuplée d’hospices et de maisons religieuses aujourd’hui en partie sécularisés.
  2. La ville centrale, qui occupe la presqu’île entre Rhône et Saône : c’est le centre de la vie élégante et du grand commerce […]. L’extrémité S. de la presqu’île est purement industrielle et sans intérêt. Au N. s’élève le quartier de la Croix-Rousse, […] celui où retentit partout le bruit des métiers à tisser. C’est la colline qui travaille, opposée par Michelet à Fourvière, la « colline qui prie ».
  3. Le nouveau Lyon, […] est tracé au cordeau, avec ses avenues et ses rues à angle droit, et offre des quartiers assez tranchés. Au S. le Lyon universitaire ;  à l’E. le Lyon industriel et ouvrier de la Guillotière, […] enfin, au N., avoisinant le parc de la Tête d’Or, le quartier bourgeois des Brotteaux, avec ses maisons cossues et ses hôtels particuliers. »

Les guides bleus : Bourgogne, Morvan, LyonnaisAlors, qu’est-ce qui a changé depuis ?

Nan, mais OK, à part le nombre d’habitants ?… Hmm… ?

Ces indications sont extraites d’un guide rédigé par Georges Monmarché, édition révisée par Magdeleine Parisot, pour LES GUIDES BLEUS, guide intitulé Bourgogne, Morvan, Lyonnais, publié en 1951 par la Librairie Hachette.

Sur ce, une excellente journée, songeant à visiter cette belle contrée ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.